Notaires PIRLET & BOINET, PIRLET – BOINET NOTAIRES ASSOCIES – SRL – BASTOGNE

 

Notaires PIRLET & BOINET

PIRLET – BOINET NOTAIRES ASSOCIES – SRL – BASTOGNE

cp

Communiqué de presse officiel

Premier Baromètre immobilier des jeunes acquéreurs : sur quelles communes ont-ils porté leurs choix ?

9 août 2022

La Fédération du Notariat (Fednot) publie pour la 1e fois une analyse consacrée aux jeunes acheteurs dans les trois régions du pays. Nous abordons notamment les questions suivantes : dans quelles communes ont-ils acquis le plus de biens immobiliers ? Dans quelle catégorie de prix ? À quelles évolutions de prix ont-ils été confrontés ?  

Une première dans le prolongement de notre Baromètre immobilier en ligne

La présente analyse concerne les 6 premiers mois de l’année 2022. Elle s’inscrit dans la lignée des Baromètres de l’immobilier de Fednot. Nous disposons depuis peu d’un Baromètre immobilier en ligne compilant notamment les prix des maisons et appartements sur les 5 dernières années. Il permet également d’effectuer des comparaisons via notre carte interactive. La publication de ces données et la rapidité avec laquelle elles sont mises en ligne sont le fruit de nos investissements continus dans les nouvelles technologies.

Jan Sap, CEO de Fednot: « Les données de notre Baromètre de l’immobilier sont collectées automatiquement au moment de la signature des compromis de vente et elles sont complétées par la suite par les données issues des actes. Pour ce faire, nous utilisons l’intelligence artificielle. Ce qui nous permet d’assurer le respect de la vie privée des clients. Les données sont en effet anonymisées avant d’être analysées par notre service d’études. »

Le marché immobilier intéresse les jeunes acheteurs

Les 18-30 ans représentent 19,5% de la population des plus de 18 ans. Au 1e semestre 2022, cette tranche d’âge a réalisé 29,8% des transactions de biens immobiliers. Plus précisément, 31,4% concernent des achats des maisons et 25,7% des appartements.

Renaud Grégoire, porte-parole de Notaire.be : « Notre 1er Baromètre des jeunes acquéreurs met en évidence que le marché immobilier attire sans conteste les 18-30 ans. Ces jeunes représentent 19,5% de la population de plus de 18 ans et pourtant ils ont effectué près de 30% de l’ensemble des transactions immobilières du pays. L’annonce de la remontée des taux d’intérêt figure parmi les facteurs incitatifs ».

Quel prix médian les jeunes ont-ils payé pour un bien immobilier situé en Belgique ?

Au 1er semestre, les jeunes ont déboursé un peu moins que le prix médian global (ensemble de la population) pour acquérir une maison ou un appartement. Pour une maison et un appartement, ils ont respectivement payé 275.000 euros et 224.000 euros. Pour ces 2 types de biens, les médianes globales pour la Belgique se situaient respectivement à 280 000 euros et 230.867 euros.

Quelle est l’évolution par rapport à 2021 ?

Au 1er semestre 2022, les jeunes ont dû débourser plus qu’en 2021 pour une maison et un appartement situés en Belgique. Entre 2021 et le 1er semestre 2022, le prix médian d’une maison achetée par les jeunes est passé de 255.000 euros à 275.000 euros, soit une augmentation de 7,8%. Sur cette même période et pour cette même tranche de la population, le prix médian d’un appartement a progressé de 4,2% (de 215.000 euros à 224.000 euros).

Où les jeunes achètent-ils en Wallonie ?

En Wallonie, 28% des acquisitions de maisons et 20,3% d’appartements ont été réalisées par des jeunes. Sambreville (36,45%), La Louvière (35,4%) et Binche (34%) arrivent en tête. Côté appartements, le top 3 régional revient à Liège (23,4%), Mons (16,2%) et Charleroi (16,1%).

Le Luxembourg et le Hainaut sont les provinces où les jeunes ont réalisé le plus d’achats de maisons (30% pour chaque province). Au Luxembourg, c’est Bastogne (29,4% ), Arlon (26,5%) et Aubange (22,4% ) qui arrivent en tête. En Hainaut, il s’agit de La Louvière (35,4%), Binche (34%) et Courcelles (33,8%).

La province de Liège est également bien placée, avec 29% de maisons achetées par des jeunes. Flémalle (31,7%), Seraing (31,2%) et Herstal (26,45%) figurant en tête du classement.

Sans surprise, le Brabant wallon est la province qui compte le plus faible pourcentage de jeunes acheteurs de maisons (19%) et d’appartements (12%).  

Quels sont les prix payés en Wallonie ?

En Wallonie, les jeunes acquéreurs de maisons ont pu compter sur un léger recul des prix. Ils ont déboursé 175.000 euros en 2021, contre 170.000 euros au 1er semestre 2022 (-2,9%). Un constat également vrai pour le prix médian global des maisons situées en Wallonie. Il fallait payer 185.000 euros en 2021, contre 175.000 euros au 1er semestre 2022 (-5,4%).

Qu’en est-il des appartements ? La Wallonie est la seule région du pays où les jeunes acquéreurs ont dû payer plus que la médiane régionale pour ce type de bien immobilier (+3,8%). Au 1er semestre, ils ont ainsi déboursé un prix médian de 168.000 euros pour un appartement, alors que le prix médian global wallon était de 161.750 euros. Ce prix médian global pour la Wallonie a toutefois diminué de 4,9%, passant de 170.000 euros en 2021 à 161.500 au 1e semestre.

Où les jeunes achètent-ils à Bruxelles ?

De manière générale, les jeunes achètent peu de maisons à Bruxelles. Seuls 11,6% des maisons ont été acquises par cette tranche d’âge, contre 23,4% en ce qui concerne les appartements. C’est à Anderlecht (15,6%) et à Bruxelles (16,5%) que les jeunes ont été les plus actifs. Côté appartements, ils ont opté pour Saint-Gilles (près de 33%), Schaerbeek (près de 30%) et Anderlecht (25%).

Combien les jeunes ont-ils dû débourser dans la capitale ?

Le prix médian payé par les jeunes pour un appartement était au 1er semestre de 238.000 euros, soit un peu en deçà de la médiane globale bruxelloise (240.750 euros). Il s’agit d’une hausse de 3,5% par rapport à 2021 (230.000 euros). Pour les maisons, les jeunes ont dû débourser 365.000 euros, soit un peu en dessous de la médiane globale bruxelloise (385.000 euros). Nous constatons cependant une hausse de 7,35% par rapport à 2021 (340 000 euros).

Où les jeunes achètent-ils en Flandre et à quel prix ?

En Flandre, 33,7% des maisons ont été vendues aux 18-30 ans. Pour les appartements, ce chiffre passe à 27,5%. Au 1e semestre 2022, ils ont déboursé un prix médian de 295.000 euros pour une maison. Ce qui est légèrement moins que la médiane de la région (310.000 euros). Les jeunes ont toutefois payé plus qu’en 2021 (287.000 euros), à savoir, une hausse de 2,8%. Mêmes constats pour les appartements. Les jeunes ont payé un prix médian de 230.000 euros, soit légèrement en dessous des 239.000 euros de la médiane régionale. Les jeunes ont toutefois payé plus qu’en 2021 (218.500 euros), soit +5,3%.

Le top 3 des communes les plus prisées par les jeunes acheteurs de maisons est le suivant : Pelt 46,05%, Harelbeke (43,68%) et Poperinge (43,14%). Le top 3 pour les appartements est le suivant : Anvers (37,22%), Asse (35%) et Courtrai (32,69%).

Source: Fednot

 
 

Data Protection Officer

L’étude a désigné un data protection officer pour assurer la protection des données à caractère personnel qu’elle traite. Toute demande relative à la protection des données à caractère personnel de l’étude ainsi que toute demande relative à l’exercice des droits des personnes concernées peuvent lui être adressée à l’adresse info@privanot.be .